Benoît XVI

MagoPride

En février 2013, Benoît XVI, Souverain Pontife à la tête d'un bon milliard de croyants, stupéfie le monde en annonçant sa démission, ce qu'aucun Pape n'a osé faire depuis des siècles. Joseph Ratzinger (plus connu des fans sous son nom de scène "Benoît XVI") restera très évasif sur les raisons de cette décision inattendue. L'explication véritable est évidemment peu connue en dehors des très hautes sphères du pouvoir ecclésiastique. Mais quelques clichés volés par des photographes indiscrets lèvent le voile sur le mystère de cette renonciation. Benoît XVI, avant d'être le successeur de Saint Pierre, est un être humain comme les autres. Il n'a pas véritablement souhaité devenir Pape, et cette lourde charge s'est abattue sur l'homme d'église comme une baleine à bosse sur la barque d'un pêcheur de moules. L'un des principaux bouleversements dans la vie de Joseph Ratzinger concernait sa passion la plus envahissante : celle qu'il vouait depuis longtemps aux flyers de marabouts. Après quelques années de pontificat, il dut se rendre à l'évidence : les obligations papales ne laissaient que trop peu de temps pour s'occuper convenablement de sa collection, tristement délaissée. Aussi est-ce la mort dans l'âme, mais le coeur léger, qu'il a pris la décision fatidique. Un seul regret pour les magopinaciophiles du monde entier : que Benoît XVI n'ait pas assumé les raisons réelles de sa mise en retrait.

Donald Trump

Sur l'image (ci-dessus), on aperçoit le Saint Père qui, mutin et malicieux, nargue l'un de ses cardinaux en lui montrant un flyer fraîchement ajouté à sa collection (un M. CHARLES de format standard mais au texte d'inspiration messianique). Regardez bien ce qu'il a en main : c'est une preuve fatale !

MagoPride