Tom Cruise

MagoPride

Tom Cruise n'a jamais vraiment caché son appartenance à l'Église de Scientologie. Il lui aura en revanche fallu plus de temps pour assumer publiquement ses tendances magopinaciophiles. "Je suis magopinaciophile et fier de l'être", proclame alors fièrement l'acteur en couverture de Time Magazine. Il enlace tendrement sa compagne d'alors, la magnifique Nicole Kidman. Sa main ne caresse pas l'épiderme satiné de sa partenaire, mais un bel exemplaire de "Monsieur DIA", dévoilant ainsi sa passion dévorante pour les flyers de marabouts.

Dans les yeux de la comédienne, on lit une détresse prémonitoire : Nicole réalise pleinement qu'elle est en train de passer au second plan pour son compagnon, loin derrière sa collection de cartes ésotériques. Détresse prémonitoire, car c'est en effet ce qui cause leur rupture quelques mois plus tard. "Dès qu'il rentrait d'un tournage, Tom se précipitait dans son bureau pour classer ses doubles. Il rentrait parfois à 5 heures du matin après avoir passé la nuit à faire des échanges dans des clubs magopinaciophiles. Je n'en pouvais plus."

En exhibant fièrement un "Monsieur LANSANA" cartonné grand format dans les pages d'un magazine nippon, Tom Cruise tente de convertir la population japonaise aux bienfaits de la magopinaciophilie.

Tom Cruise transforme la magopinaciophilie en phénomène de mode (ici avec un "Monsieur YOUSSOF" dans la main droite et un flyer non identifiable dans la main gauche - un "Monsieur SOUAREB", d'après certains experts).

MagoPride