Kim Jong-un

MagoPride

Qui aurait pu penser que Kim Jong-un, le sinistre dictateur nord-coréen, puisse avoir le moindre lien avec la magopinaciophilie en particulier, et avec les marabouts en général ? On l'imagine trop occupé, jour et nuit, à maintenir son autorité implacable, à entretenir son mythe de demi-dieu et à alimenter son culte de la personnalité. Et pourtant, comme tous les grands de ce monde - de Donald Trump à Vladimir Poutine, en passant par François Hollande - Kim Jong-un est un être humain, de chair et de sang, affligé de ses petites faiblesses.

C'est un secret bien gardé : Kim Jong-un souffre d'une maladie orpheline - rare et incurable. C'est un fait ignoré et qui, pourtant, permet de comprendre toute la psychologie du personnage ; une clé indispensable si l'on souhaite résoudre un jour le conflit dans la péninsule coréenne. En effet, Kim Jong-un souffre du "Syndrôme de la Toute Petite Voix" (Little Tiny Voice Syndrom, LTVS). Quel est donc ce mal méconnu ? C'est très simple : Kim Jong-un, leader craint, respecté et idolâtré dans son pays, est affligé d'une toute petite voix, aussi faible et aiguë que celle d'une fillette timide de 4 ans. C'est évidemment extrêmement gênant, lorsqu'on souhaite affirmer son autorité virile et quasi-surnaturelle sur tout un peuple. C'est ce qui explique que, lors de toutes ses allocutions publiques, la voix fluette de Kim Jong-un est captée par une bonne demi-douzaine de micros à haute sensibilité, puis amplifiée et transformée par des algorithmes secrets, afin de lui donner le caractère mâle et dominateur qui convient mieux à son rôle de leader absolu.

Au-delà de cette béquille technologique, cela fait des années que Kim Jong-un cherche une solution radicale et définitive à ce problème de petite voix. Seulement, dans un pays où la médecine n'a pas dépassé l'âge de pierre, il est difficile de compter sur la science médicale*. Mais pour Kim Jong-un, au vu du climat diplomatique délétère, aller chercher de l'aide auprès de la médecine américaine (en pointe sur le traitement du LTVS) n'est pas une option.

Aussi, après avoir fait exécuter successivement pas moins de 147 médecins nord-coréens qui avaient échoué à le soigner, Kim Jong-un s'est finalement rabattu sur les marabouts africains. Il a placé tous ses espoirs en eux, et tant qu'il pourra en faire venir d'Afrique, il continuera. En attendant, tous ceux qui échouent subissent le même destin fatal que les médecins nord-coréens avant eux.

Mais indéniablement, c'est là que se trouve la clé du conflit nucléaire larvé entre l'Occident et la Corée du Nord. Les sanctions économiques ne produiront jamais les effets escomptés. La seule mesure qui permettrait d'infléchir la position du jeune despote serait un embargo total sur l'importation de marabouts africains, tant qu'il en reste.

* Sa propre mère n'a-t-elle pas fait soigner son cancer dans les hôpitaux parisiens ? Pour juger des compétences médicales nord-coréennes, on se souviendra également du traitement administré au jeune Américain Otto Warmbier pour soigner son rhume...

Lorsque Kim Jong-un se met au piano (photo ci-dessus) pour chanter un boogie-woogie endiablé, ou une reprise de Joe Cocker (qu'il affectionne tout particulièrement), ses collaborateurs sont contraints de se rapprocher tout près de lui pour tenter d'entendre son petit filet de voix, ténu et enfantin. Il leur est également très difficile de ne pas être pris de fou rire, mais comme leur vie en dépend, il leur suffit en général d'imaginer le sort qui leur est promis en cas de défaillance, et toute envie de rire disparaît instantanément, comme par magie.

Kim Jong-un vient de s'apercevoir qu'on ne lui a installé qu'un seul micro, au lieu des 7 habituels (photo ci-dessus). Furieux, il appelle les services généraux. Le technicien responsable ce jour-là sera exécuté dès le lendemain, ainsi que le personnage le plus à droite sur la photo, qui n'a pas su garder son sérieux face au cocasse de la situation, et a été surpris en train d'esquisser un léger sourire.

Notons d'ailleurs, à propos du climat de terreur que fait régner Kim Jong-un parmi ses collaborateurs, qu'aucun de ses conseillers n'a encore osé lui suggérer de changer de coupe de cheveux, et d'exécuter son coiffeur actuel. L'origine de cette coupe de cheveux reste à ce jour, pour les services secrets mondiaux, une des plus grandes énigmes à résoudre à propos du régime nord-coréen. Comprendre la Corée du Nord, c'est comprendre la coupe de cheveux de Kim Jong-un.

Afin d'éviter de dévoiler sa petite voix ridicule, Kim Jong-un préfère souvent s'exprimer par gestes (photo ci-dessus), tandis que ses secrétaires retranscrivent soigneusement par écrit ses pensées profondes et inspirées, qui guideront la Corée du Nord pour les siècles à venir et la mèneront à la conquête du monde, puis de l'univers.

Kim Jong-un croit avoir aperçu, à travers ses jumelles, un marabout qui passait, et demande à ses aides de camp de le lui ramener (photo ci-dessus).

MagoPride